Archive pour la catégorie 'Tristesse'

Larmes d’or

Larmes d'or dans Tristesse 500_id3203_582

 

Sur le bord des routes

Ces champs de colza

Se souviennent de toi

Ce soleil qui occupait

Tous les horizons

Le vent balayait tout

Comme une image lointaine

Floue de lumière et d’or.

Larmes dorées qui coulent

Ton ombre qui s’efface

Qui se laisse emporter

Au loin

Publié dans:Tristesse |on 19 avril, 2008 |5 Commentaires »

J’ai oublié

J'ai oublié dans Tristesse 455

J’ai oublié

Ces soirs où tu venais me voir

Je dormais, il était tard

Et tu déposais sur ma joue

Un baiser si doux…

J’ai oublié

Ces balades à l’ombre des grands chênes

Ce vent d’hiver qui soufflait alors

A l’écoute de ta voix si sereine

Je m’endors…

J’ai oublié

Ces moments où tu me montrais

Du bout du doigt les oiseaux

Qui de l’arbre s’envolaient

Moi, sur ton dos…

J’ai tout oublié

Tous ces souvenirs

Je les ai imaginés

Car de toi, dans ma vie

Ne reste que l’oubli.

30/01/08 

Publié dans:Tristesse |on 30 janvier, 2008 |5 Commentaires »

Froid

Froid dans Nature 569d0neq

Froid glaçé

Enveloppe moi

Emmène moi

Transperce moi

Je ne suis qu’abyme

Et je te suivrai

Vers les plus hautes cimes

Je me perdrai

Mon seul désir

N’est pas nuire

Mais seulement oublier

Toi sans aucun passé

Sans aucun avenir

Je ne peut que t’envier

Je veux avec toi fuire

Compagnon de voyage

Je me ferais discrète

J’apprendrai en âge

A me faire fluette

Caresser les nuages

Et bercer les mouettes

Je saurais être sage

Car je m’en souviens

Je tournerai la page

Aux mondes des humains

Je garderai ma rage

Pour parcourir les cieux

Je me ferai ciel et brise

Je crierai vers Dieu

Qu’il pardonne ma hantise

De la terre dure et cinglante

Je me serai échappée

Vers la lune brillante

Je me serai envolée

Ma vie ne serait que liberté

Si mes désirs réalité

Mais déjà tornade devient tempête,

Tempête devient vent,

Vent devient brise et se brise au plus loin…

12/11/03

Publié dans:Nature, Tristesse |on 17 janvier, 2008 |Pas de commentaires »

La fin des temps

La fin des temps dans Tristesse imageSouffleCathareFredTemps697x473

Tout est de cendres
Tout n’est que misère
Tout monter, descendre
Rien n’est la mémoire

Retournes toi passé!
Et vois ton oeuvre
Tout est délaissé
Restes les heures…

Nuit, jour
Quelle différence
Ne change que la lueur
Sur la décadence

 

30/04/01

Publié dans:Tristesse |on 16 janvier, 2008 |2 Commentaires »

Eveil

Eveil dans Tristesse 1994_arbres_effet_brouillard

Je me suis perdue,
Je suis nue

Le fond de l’eau m’aspire
M’attire.

Je cherche sans y croire
Le phare qui guide
Les êtres remplis de vide
Et qui ont peur du noir.

Comment savoir?
Comment dévoiler
Relever le voile

Petite étoile loin, loin, loin
Je me meurs
Eclates mon coeur
en mille débris de toi!

Que la puissance de la vie
M’éveille, me réveille!

Que la foi en toi crie
Me transperce, me saigne!
Et que mon coeur hurle
Mon existence humaine!

24/10/2006

Publié dans:Tristesse |on 16 janvier, 2008 |2 Commentaires »

Mon passe-temps ... la poésie |
cornillonchristophe |
Les Livres de Loïc ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Franck Bellucci
| Les maux du coeur
| Mes mots...