Quelques sourires…

Alors n’oubliez pas, la vie est belle…

Quelques sourires... dans Sourire sourire

http://fr.dreamstime.com/sourire-dhomme-thumb8669.jpghttp://fr.dreamstime.com/sourire-dhomme-thumb8669.jpg

 

G%20sourire dans Sourire

 

 

423502391_3a6734068c

the-sourire,M146501794384_8ce181e574_m

 

Publié dans : Sourire |le 14 février, 2009 |6 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

6 Commentaires Commenter.

  1. le 14 février, 2009 à 17:02 desosseurduweb écrit:

    Bonjour Epona. Je viens de rédiger ce poème en alexandrins, en ce jour de St-Valentin. Penses-tu pouvoir le publier ? Le voici…

    FEMMES QUI ONT MÂLE

    Elle fâne à l’hiver, elle se bouscule et ne recule,
    Elle est vénéneuse au sortir des hivers
    Trop froids pour ses mimines, alors chutent-elles contre l’épaule,
    Se brisant l’échine sans rompre, pour mieux repartir.

    Elle flâne les soirs et week-ends comme de tout temps,
    Elle est belle et n’aime donc que le beau et le chaud,
    Elles se soufflent le froid les uns sur les autres
    Et s’essoufflent sur la possibilité d’être deux.

    Elle blêmit au matin, se sentant trahie ;
    Dans son amour propre il n’y a guère de places
    Pour deux comme elle, ou alors pour un homme,
    Celui des contes de fées et des mâles charmants.

    Elle ternit son visage à l’automne et fait table rase
    D’un passé encombré par ses lourds souvenirs,
    Comme ceux gisant sur les murs des oubliés,
    Et se refait une santé au contact d’un autre.

    Elle embaume à l’été et se laisse s’évader
    A l’a peu près, laissant enfin le soin de calculer
    Son sort à l’homme désireux et volontaire,
    Amant d’un jour à défaut d’autres lendemains.

    Elle croit en elle et désire croire en lui,
    Elle croit qu’il la désire pour ce qu’elle représente,
    Oubliant dans les nuits fiévreuses de s’adonner
    A un être tout aussi pensant qu’elle l’ignore.

    L’hiver revenu, le chemin est à nouveau couvert,
    S’automutilant, elle mutile l’homme jusqu’à être borgne,
    Lui seul ne pouvant subvenir aux peurs mornes
    Et complexes angoissés d’une femme qui se meurt.

    Le Prochain devra tout donner et réparer,
    Pour que reprenne à nouveau le bal des séducteurs,
    Où la lumière tamise les instincts et intuitions
    Dans un cocktail ambiancé de superficialités.

    Où l’homme refait le jeu de ses dames à s’épuiser,
    Femmes aux dents acérées et au calcul recouvré,
    Déchirant les nuits de jeunes louveteaux égarés,
    Sous les sunlights de cauchemars éveillés.

    Par des flots irrigués par la jalousie,
    Sexuelle et sexualisant les danses en mono
    Où tous et toutes s’entrechoquent jusqu’à rompre
    L’autre d’enivrement et de désirs futiles.

    Ou plutôt pour ce que l’autre a et représente,
    Désir possédé d’obtenir ce que l’autre peut apporter
    A sa propre estime de soi, envers et contre
    Tous les autres qui nous aiment pour ce qu’on est.

    Des gens bien deviennent pour soi de parfaits inconnus,
    Parce qu’ils auraient cédé au chantage d’un monde
    Superficiellement meilleur à seul, qu’à deux,
    L’amour se matérialisant dans les vapeurs
    D’alcool et les buées des soupirs de fumée.

    Que les efforts de nos aïeux ne soient jamais oubliés,
    Les Anciens qui tuèrent père et mère pour que les vainqueurs
    De la Vie, pardonnent aux vaincus de ce monde où l’image
    De soi se soustrait aux besoins et désirs de tous.

    Comme si c’était ainsi que l’homme ne devait point mourir.

  2. le 14 février, 2009 à 20:48 epon écrit:

    Un bien beau cadeau pour la fête de l’amour, la saint valentin. Merci

  3. le 15 février, 2009 à 16:26 mimili écrit:

    bonjour epona!
    J’aime beaucoup cette série de photo, elles sont très jolies ! C’est toi qui les a prise ?
    Pour info, je te donne le lien vers mon nouveau blog : http://mimili-lemondeenchante.blogspot.com/
    J’espère à très bientôt. Bonne journée !
    mimili

  4. le 15 février, 2009 à 20:03 epon écrit:

    Non c’est pas moi. Mais j’ai trouvé ces sourires naturels et communicatifs. Je ferais un tour sur ton blog.

  5. le 22 février, 2009 à 23:56 francine écrit:

    Bonsoir
    J’aime beaucoup tous ces sourires
    Cela fait du bien
    Merci
    Amicalement
    Francine

  6. le 25 février, 2009 à 22:17 nathaliesoleil écrit:

    merçi pour les beaux sourires……cela fait du bien quand tout est terne autour de sois, hiver……tristesse des gens….la mer, qui est verte comme aujourd’hui est belle comme tes sourires…..elle redonne un coup de pied pour aller de l’avant….merci pour tes tis commentaires sur mon blog…..
    j’aime beaucoup Mylene Farmer et je l’a trouve magnifique dans ce clip…. j’aime l’écouter quand j’ecris….
    à bientot
    tendresse
    nathalie

Laisser un commentaire

Mon passe-temps ... la poésie |
cornillonchristophe |
Les Livres de Loïc ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Franck Bellucci
| Les maux du coeur
| Mes mots...