A.Rimbaud

A.Rimbaud dans Arthur Rimbaud rimbaud

 

Il nait à Charlesville le 20oct 1854  meurt à Marseille le 10 nov 1891(à 37ans).

Dès son enfance, il étonne ses maîtres par son intelligence brillante, et ses dons pour l’étude, mais aussi son caractère fantasque et instable. Lui qui se lie avec les gamins de la rue, au grand dam de sa mère (le père a quitté le domicile conjugal) est capable à 14ans de rédiger en latin un poème de 60vers envoyé au fils de napoléon III. La guerre de 1870 le rend, lui le fils du capitaine qui a conquis l’Algérie dans les armées de Bugeaud, antimilitariste.

Commencent les premières fugues, et la rédaction de fulgurants poèmes. L’élève de rhétorique, promis à un avenir universitaire entre en pleine révolte, vit comme un voyou, écrit « mort à dieu » sur les murs.

En sept 71, il rencontre Verlaine, lequel à 26ans, vient de renoncer à ses débauches et se marier. Verlaine qui a lu ses poèmes,  lui a envoyé de l’argent pour faire le voyage jusqu’a Paris. Leur liaison tumultueuse fait scandale dans les cafés parisiens où A.R, ivre comme Verlaine, qui a commencé à boire et a quitté le domicile conjugal, insulte les écrivains et lève son verre aux victimes de la Commune. Ils partent en Belgique puis à Londres.

(suite prochainement)

Publié dans : Arthur Rimbaud |le 25 janvier, 2008 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Mon passe-temps ... la poésie |
cornillonchristophe |
Les Livres de Loïc ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Franck Bellucci
| Les maux du coeur
| Mes mots...