Etrange

Etrange dans Solitude solitude1_2

Etrange nuit angoissante

 Terrible grincement de porte

Eléphantesque solitude

Qui gémit, crie et s’achève

Silence de mort

Crime au vent

Rire folie

 Fin de parole

De silence 

Vide
 

1997

Publié dans : Solitude |le 16 janvier, 2008 |4 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

4 Commentaires Commenter.

  1. le 17 janvier, 2008 à 12:52 Juan écrit:

    Je vois que ton blog est tout frais ! Alors bon courage !

    Le voilà le poème qui parle de la solitude que l’on connait la nuit ne prison ou interné n’importe où !

    Dernière publication sur Iwazaru 言わざる : 64-143

  2. le 5 mars, 2008 à 21:11 koalangie écrit:

    Coucou Epona ^^

    C’est toujours un plaisir pour moi de venir me poser sur ton blog et le parcourir quand le temps m’est donné.
    Ce poème est magnifique que ce soit au niveau des mots, du sens que de la construction: les phrases qui se rapetissent pour finalement tomber dans le vide, la maison même de la solitude. Vraiment, j’aime beaucoup ce poème. Bravo.

    Dernière publication sur Angie : Des années ont passé

  3. le 10 mars, 2008 à 10:32 epon écrit:

    Ce poème, je l’ai écris, j’avais 14ans, il me touche encore quand je le lis aujourd’hui, car il est le reflet de ma solitude à cet age.
    Je m’en étais pas aperçue à l’époque.

    Parfois on écrit sans penser, et c’est le plus profond de notre être qui guide notre plume…

  4. le 21 juin, 2008 à 12:11 The Queen Daleuz écrit:

    Wè ben si t’arrivais à écrire aussi bien à cet âge (14 ans je tiens à le noter!!@.@) alors si t’as pas perdu ta plume, tu dois suremen faire des merveilles!! *______* hé bien moi jte dis, t’arrête pas, t’as un espèce de dont (‘Fin c’est mon point de vue, j’ai tjr tendance à exagérer un peu mais jle pense vraiment!!)

Laisser un commentaire

Mon passe-temps ... la poésie |
cornillonchristophe |
Les Livres de Loïc ! |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Franck Bellucci
| Les maux du coeur
| Mes mots...